Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du foyer occupé de La Maladrerie

Publié le par collectif 76 des salaries du social et médicosoci

Nous vous proposons, travailleurs sociaux et soutiens de la Maladrerie, de manifester ensemble en cortège (avec sud santé sociaux), pour illustrer la lutte de notre secteur: La victoire qui se confirme suite à la lutte de la Maladrerie est un moteur pour avancer ensemble (nous pensons notamment aux salariés de la prévention spécilisée).
Rdv à 10h20 devant Damart!
Ci dessous, l'invitation à un babecue à la Maladrerie

 

 

 

Le 15 juin 2012 des militant(e)s du collectif 76 des travailleurs sociaux, du DAL (Droit Au Logement), de partis politiques, de syndicats, d'associations diverses ou à titre individuel, ont démarré l'occupation du foyer d'hébergement dit de La Maladrerie.

 

Ce foyer, fermé quelques semaines plus tôt accueillait des femmes avec leurs enfants.

 

Cette occupation , qui fait suite à la mobilisation des travailleurs sociaux de l’hiver 2012 et à une occupation commune avec le DAL au Mont Riboudet , a pour but d'obtenir des moyens supplémentaires pour le secteur social , des places d'hébergement (et par conséquent la non fermeture de La Maladrerie) , des logements...et a permis immédiatement de fournir un toit à 12 familles.

Ce lieu est devenu, au fil des 11 mois, un lieu de vie (4 naissances!) et de résistance, à partir duquel des actions diverses ont été menées pour créer un rapport de force (Rassemblements réguliers, à la préfecture, au conseil général, actions pour l'allongement du plan grand froid, référés liberté, coordination nationale ,..)

Mais aussi , avec l'aide déterminante du Réseau Education Sans Frontière , la situation administrative des occupants connaît des progrès (problème de titre de séjour), qui restent toutefois fragiles...(politique restrictive et répressive du gouvernement...).

Le 7 mai nous partirons du foyer, c'est la date ultimatum donnée par le tribunal d'instance . Nous partirons sur une victoire, certes partielle,mais significative !!

En effet :

2 millions d'euros sont attribués à l'hébergement pour la région dont 1.5 million pour l'agglomération de Rouen.


Une délégation comprenant des militants du DAL et du collectif 76 occupant actuellement le foyer de la Maladrerie a été reçue par M. le directeur de la DDCS ( Direction Départementale de la Cohésion Sociale) vendredi 12 avril pour nous confirmer et développer le déploiement de cette enveloppe.

Elle permettra le maintien de l'ouverture du centre Colette Yver (accueil« grand froid ») jusqu'au 30 juin, avec les familles recensées à la date de la fermeture officielle du mardi 9 avril, soit 30 familles (70 personnes), en accord avec la mairie de Rouen (propriétaire des locaux, gestionnaire technique du lieu ) le CHU qui fournit le linge, et le CAPS qui gère l 'encadrement.

Ces familles devraient être toutes relogées soit sur "des places d'urgence pérennisées", soit dans des appartements diffus, soit en CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d'Asile), soit en résidence sociale selon leur situation.
Les familles de la Maladrerie sont aussi concernées par ces "relogements" puisqu'en liste d'attente depuis dix mois maintenant.
Une centaine de places nouvelles seraient donc créées.

Nous avons cependant insisté sur la nécessité de l'accompagnement social, condition nécessaire pour que toutes les familles accèdent pleinement à leurs droits, et resterons vigilants quant à l'application de ces mesures.


Pour ce 1er mai, fête du travail, en réalité fête des travailleurs(euses) -avec ou sans emploi-, l'ambiance est lourde , de plans de licenciements, de reculs sociaux (ANI) , de violence d’état (comme à Notre Dame des Landes) , de divisions syndicales...

Mais nous le savons, et la mobilisation autour du travail social et de l'hébergement en est une preuve de plus, seule la lutte paie !

C'est pour cela que nous sommes une fois de plus dans la rue ce 1er mai.

Nous vous convions à venir profiter du jardin de La Maladrerie (encore à nous jusqu'au 7 mai!) à la fin de la manif, autour d'un barbecue !

Nous prévoyons les saucisses et le pain, amenez si possible le reste...(salades, pavés... de saumon, etc.)

Voici l'adresse : 52 rue Bouquet (pas loin de la gare SNCF)

Commenter cet article

Recrutement au Maroc 18/05/2013 18:46

courage camarades