Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant l'été les expulsions continuent

Publié le par collectif 76 des salaries du social et médicosoci


En date du 5 juillet, malgré l'épaisseur du dossier et les situations des
nombreuses-x habitant-e-s, le juge du tribunal des référés, concernant le
squatt chez Rita  a prononcé l'expulsion immédiate.

Depuis septembre derniers 2 immeubles mitoyens appartenant au CCAS (
centre communale d'action sociale) de la ville de Lyon ont été occupés au
1bis du repos lyon 7eme par une vingtaine de personnes. Rapidement
rejointes  par des familles ,ami-es en difficulté de logement, personnes à
la rue sans solution d'hébergement  ; chez rita compte aujourd'hui plus de
7O habitant_es. (le chiffre atteint même la centaine en comptant les
familles accueillies en urgence suite à l'incendie de l'usine rue Audibert
Lavirotte et à l'expulsion du 52 rue Montesquieu)

Au dela du squat d'habitation, Chez Rita compte aussi un  free-shop
friperie- bibliotheque info kioske ,  une salle de projection, atelier;
concert, ainsi qu'un espace Trans-pédés-gouines,qui proposent soirées de
soutiens, concerts,ateliers etc... Gratuit et/ou à prix libre

Des rencontres avec Le CCAS avaient été faites dans un but d'éviter une
procédure et d'arriver à un accord quant à l'occupation des lieux . Le
CCAS a refusé tout bail précaire et accord amiable en pretextant un projet
de logements dits sociaux avec Habitat et Humanisme.
Les travaux quant a la réabilitation de l'immeuble ne devraient pas
commencer avant le printemps 2014 selon leurs dires. De plus aucune
demande de permis de construire n'a été déposée à ce jour. Selon le CCAS
et Habitat et Humafric, nous sommes un obstacle à la réalisation d'un
projet social, car tant que nous occupons l'immeuble Habitat et Humanisme
refuse de signer le bail amphitéotique (de 50ans pour 1 euros symbolique)
proposé par le CCAS.

Quels sont les intentions réelles d'Habitat et Humanisme? Spéculation
immobilière? Alibi du grand Lyon pour virer des squatteur-euses? ou aide
au relogement de personnes en situation de précarité?

Rappelons quelques expulsions motivées par l'intervention d'Habitat et
Humanisme. L'année dernière deux squats de Vaise ont étés expulsés dans
des temps records car l'association  y avait soit disant des projets
urgents de logement social. Dans le cas du squat rue Marietton, les
occupant-e-s se sont entendu dire lors du procès qu'illes empêchaient des
famille de passer les fêtes de fin d'années au chaud , H et H avaient à
l'appuie une liste de noms de personnnes devant y être relogé.
Aujourd'hui le squat rue Marietton est vide. Depuis un an, rien n'a été
engagé, ormis les circuits d'eau et d'électricité massacrés pour éviter
une nouvelle occupation. Un secrétaire d'H&H nous avaient par ailleurs
avoué au téléphone que l'adresse rue Marietton ne figurait même pas dans
les projets avenirs et que lui même ne connaissait pas cette adresse.
Un autre squat de Vaise abritant 70 personnes dont de nombreux enfants
s'est également fait expulsé au nom de l'urgence social en septembre
dernier: aujourd'hui toujours RIEN si ce n'est des portes Sitex cencées
empêcher tout réinvestissement des lieux," portes qui généralement sont
louées mensuellement avec de l'argent public".(le site internet de sitex
est d'ailleurs très drôle à consulter, on vous le conseille)

Ce ne sont que quelques exemples piochés parmis les plus récents. Dans
l'historique des squats lyonnais les interventions d'Habitat et Humanisme
en faveur de l'expulsion des occupant-e-s revient souvent.

Pour la p'tite info: Habitat et humanisme a été fondé en 85 par un agent
immobilier qui s'est par la suite rangé dans les ordres: le prètre Bernard
Devert est maintenent membre du Haut Comité pour le logement des personnes
défavorisées et a été promu membre  de la  légion d'honneur par Sarko en
janvier 2009. Miam miam...

Pour en revenir à Chez Rita ; les personnes en difficultées de logement ne
doivent pas rentrer dans les critéres de MR Devert ni de Mr le juge:
enfants en bas âges, familles avec des nourrissons , femmes
enceintes,parent-e-s isolé-e-s, chomeur-euses, étudiant-e-s, RSistes,
galerien-ne-s, militant-e-s de tout âge sont désormais exposés à une
expulsion imminente sans aucun délais pour se retourner.

NOUS N'EN RESTERONS PAS LA: NOUS RESISTERONS.

Nous proposons une bouffe discussion le vendredi 12 Juillet à partir de
18h Venez avec vos proposition d'évenement :soirées, ateliers; projections
etc... Pour faire vivre ce lieu jusqu'a l'expulsion.
Ou venez nous rencontrer  lors des permanences du Free-shop (Canaillerie)
les dimanches de 12h à 17h et mercredis de 14h à 18h.



S Q U A T S - F R - D I F F U S I O N
https://lists.squat.net/mailman/listinfo/squats-fr-diffusion
Liste francophone de diffusion d'infos relatives aux squats
Hébergée par squat!net - http://squat.net - https://squat.net

Commenter cet article